Découvrez les objectifs fixés par Victor, notre Educateur Sportif

Bonjour à tous, c’est avec grand plaisir que j’entame ma 3ème année en tant qu’éducateur au Stade Poitevin Tennis de Table. Les 2 premières années m’auront permis de me familiariser à ce nouveau rôle et d’enrichir mon expérience. A partir de cela, j’ai proposé un projet sur 4 années aux dirigeants du club qui a été validé et dont voici les contours.

Le club va poursuivre sa politique de formation. En effet, notre école de jeunes est assez fournie et ne cesse de s’agrandir grâce au travail entrepris avec les écoles de proximité.
Nous allons poursuivre nos actions pour continuer de la faire grandir. Et cette école de jeunes permet soit aux enfants de pratiquer en loisir le tennis de table, soit viser la compétition et les bons résultats.
C’est pour cela que deux groupes sont constitués (Espoirs 1 et Espoirs 2).

Cette politique avec notre école de jeunes doit permettre d’avoir par la suite, des joueurs compétitifs, ayant un bon niveau.
Ils se trouveront ensuite dans un groupe dit « meilleurs de – 20ans ». Pour l’instant, 9 jeunes issus de la formation du club y figurent et ils auront pour mission d’accompagner au mieux nos « jeunes pousses ».

Ce travail doit donc amener à d’excellents résultats sportifs.
L’objectif à l’issue de ces 4 années, est d’avoir le maximum de joueurs formés au club (3 années d’ancienneté) de -25 ans dans nos équipes d’adultes et aussi sur les compétitions individuelles Départementales, Régionales voire Nationales.

Sans oublier le travail entrepris avec nos publics spécifiques au club.
En effet, une de nos forces est dans la diversité de ses adhérents : Sport adapté, Handisport, Féminines, Jeunes (à partir de 4 ans, Scolaires et Collégiens), Adultes, Détenus…

Mais tout ce travail doit se faire évidemment dans la convivialité et le plaisir, deux valeurs ô combien vitales et présentes chez nous depuis de nombreuses années.

Je vous souhaite donc à toutes et à tous une excellente saison sportive, dans le travail et la bonne humeur, et vive le STADE POITEVIN !

Victor Gauthier